Monde durable et éducation environnementale avec Ctera

Le syndicat enseignant Ctera se tourne vers l’avenir. En organisant fin octobre dernier le 2ème congrès argentin d’éducation environnementale en perspective du développement durable, Ctera ouvre le débat sur les mutations de la société et les voies éducatives qui permettent d’y contribuer. Résumé en mots et en images.


- Ver la versión en castellano.

Le second congrès argentin d’éducation environnementale, organisé du 26 au 29 octobre dernier en Mar del Plata, a produit à travers ses débats et la diversité de ses participants un ensemble extrêmement riche de propositions portant sur le développement de l’éducation environnementale et, de façon inattendue, sur les mutations profondes qui doivent être conduites pour prendre en charge l’ampleur et la complexité des interdépendances de la société. Ces propositions convergent vers l’idée suivante : pour renforcer et inventer des dynamiques d’éducation environnementale, la société argentine doit en même temps procéder à une série de réorientations profondes portant sur son organisation, son savoir et ses modes de production. Quatre stratégies sont pressenties pour conduire ces réorientations :
  • Percevoir les relations qui nous rendent interdépendants et solidaires de la biosphère et de notre environnement et faire émerger les approches pour les prendre en charge.

  • Gérer les interdépendances et définir les termes d’un nouveau contrat social où chaque acteur assume ses responsabilités.

  • Penser et articuler différemment l’unité et la diversité, le local et le global.

  • Organiser sur le long terme les mutations des modes de production, d’échange et d’ingénierie institutionnelle.


Au centre de ses stratégies émergent des principes éthiques partagés capables de faire le lien entre les convictions personnelles, les régulations et les obligations collectives. La responsabilité en est une des valeurs centrales. Ces principes éthiques inspirent une évolution profonde de la gouvernance de l’action publique et des modes d’échange et de production en proposant de mettre la gestion des relations au centre de la gouvernance : relation entre unité et diversité, entre local et global, entre avoir et être, entre liberté et responsabilité, entre continuité et changement.

Les modes de diffusion et d’élaboration des connaissances, dont le système éducatif, sont également appelés à évoluer suivant ces principes. Les mutations des modèles seront forcément très lentes et progressives. C’est pourquoi elles doivent être conduites dans la continuité et sur le long terme.

L’émergence de cet agenda permet de mieux comprendre les dynamiques poursuivies par l’éducation aux relations à l’environnement et à la citoyenneté. L’inclusion des contenus éthiques, la promotion des approches de construction des savoirs et des projets mettant au centre la relation, l’importance accordée au sens, au local et à la contextualisation placent l’éducation environnementale dans une position particulièrement active pour contribuer à relever les défis collectifs en commençant par transformer le coeur des citoyens.


- Voir la synthèse complète des ateliers réalisée par les organisateurs et Traversées à l’aide de OutilCarto (espagnol - PDF - 2Mo).
- Voir la synthèse également sur la page de CTERA - Escuela Marina Vilte.

Mini-film 4 minutes en atelier (13 Mo) - télécharger.


Buenos Aires - Argentine, le 25 décembre 2006.





Mots-clés

Aire géo-culturelle: Amérique du Sud
Catégorie d’acteur: Enseignant et universitaire
Domaine d’action: Education - formation
Médias: Audio-vidéo
Traversées - http://www.traversees.org
A propos de Traversées
Nos compagnons de route
Presse
Contact
français espanol english