Nounou et l’eau du désert du Sahara

Nous arrivons à Markoye pour retrouver Nounou. Avec son association, elle travaille sur le problème de l’eau dans le désert. Elle veut faire un film.
Attention !! Ca tourne !






Hé ! Oscar !!! Ca y est, vous êtes arrivés ! La route s’est bien passée ?


Salut Nounou ! Oui, il y avait beaucoup de sable sur la piste mais Marguerite a bien roulé. Ca va bien ?

Oui, ca va ! Je suis juste un peu anxieuse avec le tournage du film qui va commencer. Tu sais, avec Sibiri Badoun, on a décidé que je jouerais le rôle principal, le rôle de Nounou. C’est une petite fille de Markoye qui accueille Tobaré N’diam, une goutte d’eau qui vient des nuages pour faire un grand voyage sur la terre.


Ouahhh, c’est super Nounou !!! Tu vas devenir une grande actrice à Markoye ! Et où est ce qu’on va faire le film ?

Un peu partout dans le village car le problème de l’eau concerne tout le monde : les mamans qui s’occupent de la maison, le maraîcher, l’éleveur et même celui qui fait les briques pour construire les maisons. Tout le monde a besoin de l’eau. Sans l’eau, nous ne pourrions pas vivre dans le désert. Malheureusement, il ne pleut pas souvent. Il pleut deux mois par an en juillet et en août, pendant la saison de pluies. Nous n’avons pas de l’eau en abondance comme chez toi en Europe. Ensuite, pendant tout le reste de l’année, il faut faire attention à l’eau, il faut bien l’économiser.






C’est ce que tu fais avec ton association Opération Oasis sahélien ? Tu aides les habitants de Markoye à bien utiliser l’eau pour ne pas la gaspiller ?

Pas seulement. Tu sais Oscar, nous les habitants du désert, nous avons appris depuis que nous sommes petits qu’il faut économiser l’eau. Nous savons qu’elle est rare, et très précieuse pour notre vie. Ce que nous faisons surtout avec Opération Oasis sahélien, c’est aider les villageois à avoir accès à l’eau pendant toute l’année.


Mais comment faîtes vous pour avoir de l’eau toute l’année s’il ne pleut pas ? Vous construisez des grandes réserves, des châteaux d’eau, que vous remplissez avec l’eau de la saison des pluies ?

Oui, c’est un peu ça. Mais ce n’est pas nous qui construisons les grandes réserves, c’est la nature !


La nature ??!

Oui, la nature. Attends, je vais te raconter le parcours de l’eau sur la terre. Mais je ne te dis pas tout, c’est ce que je raconte dans le film.


Allez ! Dis-moi un peu s’il te plaît Nounou !

Bon, tu as vu, ici dans le désert il n’y a pas de rivière. L’eau qui est disponible est dans les nuages et arrive sur la terre quand il pleut. Une partie se retrouve dans les grandes mares pendant la saison des pluies. C’est dans ces grandes mares que les animaux viennent boire, que le maraîcher prend de l’eau pour ses légumes et que le maçon fait ses briques. L’autre partie de l’eau de pluie s’infiltre dans le sol à travers le sable et les roches jusqu’à atteindre ce que l’on appelle la nappe d’eau souterraine. Ce sont comme de grands réservoirs naturels qui gardent l’eau à l’abri du soleil sous terre. C’est de l’eau propre et potable.


Ah, d’accord ! Et ensuite il faut creuser un puit pour aller chercher l’eau dans la terre ?

C’est une des solutions, mais avec Opération Oasis Sahélien, on préfère creuser des forages, c’est mieux. L’eau n’est pas à l’air libre comme dans un puit où on attrape l’eau avec un seau. Elle est à l’abri et donc elle ne se pollue pas et on peut la boire sans risque. Pour le forage, il faut juste creuser un petit trou dans la terre et faire descendre un long tuyau jusqu’à la réserve souterraine. Ensuite, l’eau remonte et ressort par un robinet. Comme chez toi Oscar !!! Mais ici, il faut en plus pomper et ramener l’eau jusqu’à ta maison.


On va raconter tout ça dans le film ? Ca va être super !

Oui, ce sera très instructif. Avec Sibiri on ira ensuite dans les écoles pour expliquer l’importance de l’eau. Tiens justement, je le vois qui arrive. Monsieur Badoun, on est ici !!!


Ah, vous voilà ! On vous cherche partout pour commencer à tourner le film. J’espère que vous êtes prêts !

Oui, oui ! On est prêt Monsieur Badoun. On arrive. Tu viens Oscar, on y va !


Allez, on y va !! C’est parti pour « Nounou et le grand voyage de Tobaré N’diam dans le village de Markoye ».







Et maintenant quelques images du film...






















Tu peux toi-aussi découvrir « le voyage de la goutte d’eau Tobaré N’diam au sahel » : pour cela, fais-toi aider d’un adulte pour télécharger le film sur ton ordinateur.

Film « le voyage de la goutte d’eau Tobaré N’diam au sahel » (durée 18 min, format wmv - 5Mo)
- bon voyage !






Markoye - Burkina Faso, du 10 au 15 Octobre 2004.



Mots-clés

Aire géo-culturelle: Afrique de l’Ouest
Catégorie d’acteur: Jeune
Domaine d’action: Environnement et écologie - énergie
Médias: Audio-vidéo
Traversées - http://www.traversees.org
A propos de Traversées
Nos compagnons de route
Presse
Contact
français espanol english