Lamine et l’association SOS Environnement

Nous voilà sur l’eau ! Lamine, un jeune pêcheur, nous a invité à découvrir son village dans une île du delta du Sine-Salloum. Il nous faudra deux heures de pirogue pour atteindre le village.


En chemin, alors que nous sommes entourés de magnifiques hérons et pélicans, Lamine nous explique comment les pêcheurs sont attentifs à la protection du poisson et des milieux naturels.

Tous les habitants du village de Fambine vivent grâce aux trésors de la mer. Dans ce delta, il y a beaucoup de poissons car les eaux ne sont pas très profondes et la mangrove (végétation typique des milieux humides salés) est un endroit idéal pour la reproduction des poissons. Il y a également des crevettes et des huîtres. Chaque famille du village organise sa pêche et la vente de poisson dans les îles voisines.




Lamine a 22 ans et il est déjà marié. Dans son village, on le surnomme « ndiojo » : cela veut dire « celui qui est fort » en langue wolof. Sans doute parce que Lamine est très soucieux de protéger les milieux naturels et de faire progresser le village.



Vous voyez ici, la vie de chaque famille dépend étroitement des ressources de la mer. Si nous ne faisons pas attention à ce que nous pêchons, nous pouvons faire disparaître certaines espèces de poissons et la survie du village pourrait être alors menacée. Nous nous sommes donc dit que nous devions protéger notre environnement. Nous pensons que c’est notre responsabilité. Car lui aussi, il nous protège !


Quelle solution avez-vous trouvé alors ?
Tous les villageois se sont regroupés et ont créé l’association SOS Environnement. Ensemble, nous avons fixé comme un contrat pour la pratique de la pêche.


Dans ce contrat, nous avons établi que les filets de pêche doivent avoir des mailles suffisamment larges pour ne capturer que les gros poissons. Ainsi, les jeunes espèces peuvent continuer à grandir en toute liberté.

Nous nous sommes mis d’accord aussi sur le recyclage des déchets de poissons : ce que nous ne consommons pas est utilisé comme engrais agricole dans les villages qui peuvent faire de l’agriculture.

L’association nous permet aussi d’économiser de l’argent, de la même façon qu’une caisse d’épargne. Nous aurons bientôt besoin d’une pirogue ambulance car nous construisons actuellement un petit hôpital. Tous ceux qui auront besoin de soin devront pouvoir se rendre rapidement dans notre village.

Tu vois, Oscar, que l’association nous a apporté beaucoup d’idées. Grâce à elle, les habitants prennent davantage conscience qu’il faut protéger l’environnement. Ils peuvent aussi s’impliquer activement dans la vie du village.


Votre association est en effet une très bonne solution ! Bravo !


A présent, pour vous remercier de votre visite, nous vous invitons à participer à notre fête traditionnelle. Rendez-vous chez moi ce soir à 22h00...
Pensez à amener vos instruments de musiques et à vous préparer à danser !

JPEG - 9.6 ko
La famille de Lamine réunie pour le diner du soir
Fambine - Senegal, le 28 mai 2004.


Traversées - http://www.traversees.org
A propos de Traversées
Nos compagnons de route
Presse
Contact
français espanol english