Eclaircie en Patagonie


Le vent veut que tout le monde foute le camp, les arbres, les arbustes, les cabanes, les maisons, les nuages, et la pluie - Patagonie évidemment. Mais voilà le soleil concentré en rayon. Arrêtons tout : l’éclaircie est trop belle !





Eclaircie

Le vent veut que tout le monde foute le camp
Les arbres, les arbustes, les cabanes, les maisons
Les nuages, et la pluie - Patagonie évidemment,
Et voilà le soleil concentré en rayon


Arrêtons tout : l’éclaircie est trop belle
Les couleurs ont donné rendez-vous
Au jaune or et au bleu clair
Pour une fête de la lumière


La java joyeuse de l’or ivre et célibataire
Galope vers l’azur béni de l’horizon vide
Tout se regarde : la poussière, les brindilles, l’atmosphère
Je tombe amoureux d’une colline


J’ai perdu, ils avaient gagné d’avance
Le temps, le parcours, la distance
Deux heures écoulées en itinéraire
La ville me plaisait, mais...


L’éclaircie fait du lieu une abondance
Y’a qu’à voir, tout est libre, sans exigences
Comme elle est belle d’avoir fait la belle
Aux nuages, à la pluie, même au soleil


Les rayons dorés sont venus valser
Avec les eaux de mars
Les choses s’effleurent, le vent entoure
Un frisson me galope tout autour


L’éclaircie touche presque à sa fin quand
Elle m’adresse ce serment
A transmettre aux urbains, prisonniers
Aux humains souvent si pressés


Elle dit avant de partir
Que rien ne sert de courir,
Qu’il faut perdre son temps
Dans le moment présent


Alors stop ! Arrêtons tout pour elle
Elle donne son ultime étincelle
A vouloir l’écrire maintenant
On gagnerait beaucoup trop de temps









Rio Gallegos - Patagonie, Argentine. Le 30 mars 2006.








Mots-clés

Aire géo-culturelle: Amérique du Sud
Catégorie d’acteur: Voyageur
Traversées - http://www.traversees.org
A propos de Traversées
Nos compagnons de route
Presse
Contact
français espanol english