Le Noël fantastique de Zoé la gazelle du désert

Et enfin... enfin, que serait un Noël sans histoire, sans personnage étrange, sans monde fantastique ? Dans ce conte, Zoé la petite gazelle du désert vit une très belle aventure. Tout se passe la veille de Noël dans le grand désert Houtourebondi où les rayons dorés du soleil rebondissent aussi haut que le ciel et les nuages. Zoé a fait un rêve très très étrange...


JPEG - 13.5 ko


Je m’appelle Zoé. Je suis une gazelle du désert. Tu ne devineras jamais ce qui m’est arrivé hier ? Comme partout sur la Terre, c’était la veille de Noël. Là où je vis, dans le grand désert Houtourebondi, fait de rochers, de dunes et de sable, les rayons dorés du soleil et les animaux bondissent et rebondissent aussi haut que les nuages dans le ciel.


JPEG - 29.9 ko

Le soleil venait de se lever. Il envoyait des rayons dorés qui rebondissaient sur les montagnes de rochers, les croissants de dune et les grains de sable. J’étais avec mes deux amies, Gazette et Zirouette, gazelles du désert comme moi. Nous nous étions levées avec les premiers rayons du soleil. J’avais fait un rêve extraordinaire. J’avais rêvé que je rencontrais le Père Noël ! Pour arriver jusqu’à lui, j’avais dû suivre le rayon bleu qui rebondissait sur l’eau limpide d’un pays merveilleux. Le rayon bleu rebondissait très très haut dans le ciel. Aussi haut que les nuages et les oiseaux.

J’ai raconté mon rêve à Gazette et Zirouette. Elles l’ont trouvé extraordinaire. Gazette a aussitôt cru qu’il était possible de rencontrer le Père Noël. Elle a tout de suite cru qu’il serait possible de découvrir ce pays merveilleux, comme dans mon rêve. Elle en était convaincu. Elle y croyait très très fort. Aussi fort, que Gazette nous a convaincu de partir à la recherche du rayon bleu. Nous avons commencé à bondir sur nos pattes parmi les montagnes de rochers, les croissants de dune et les grains de sable du grand désert Houtourebondi. Il nous fallait trouver le rayon bleu qui devait peut-être nous guider jusqu’au Père Noël. Mais comment le trouver dans le grand désert Houtourebondi ? J’eus alors l’idée suivante : dans mon rêve, le rayon bleu rebondissait aussi haut que le ciel et les oiseaux. Peut-être rebondissait-il en haut de la grande montagne du grand désert Houtourebondi ?? Nous sommes alors parties en direction de la plus haute montagne de notre grand désert. Elle était aussi haute que le ciel et les oiseaux. Il fallait grimper, grimper et encore grimper. Nous poussions très fort sur nos pattes. C’était très dur. Tellement dur que Gazette et moi, nous avons voulu abandonner. Zirouette cependant, ne se décourageait pas. Elle avait énormément de volonté. Elle persévérait et elle voulait continuer à grimper jusqu’en haut de la montagne. Elle le voulait tellement qu’elle nous a donné le courage de continuer. Alors nous avons fait mille bonds, puis encore mille bonds et nous sommes enfin arrivées au sommet de la plus haute montagne du grand désert Houtourebondi.


JPEG - 23.5 ko

Là-haut, on voyait tous les rayons dorés du soleil bondir et rebondir sur les montagnes de rochers, les croissants de dunes et les grains de sable. Aussi haut que le ciel et les oiseaux. Et tout à coup, nous avons aperçu un rayon doré pas comme les autres. Il était plus brillant que tous les autres rayons de lumière. C’était le fameux rayon bleu. Nous avons bondi de joie. C’était très étrange. J’avais rêvé de ce rayon bleu et maintenant, je le voyais de mes propres yeux. Néanmoins, il fallait continuer à bondir. Peut-être qu’en le suivant nous allions rencontrer le Père Noël dans son pays merveilleux.

Nous nous sommes à nouveau mises à bondir en suivant la lumière mystérieuse du rayon bleu. Gazette croyait toujours aussi fort que l’on pourrait rencontrer le Père Noël. Elle persévérait. Zirouette, elle, avait toujours autant de volonté pour continuer à bondir et rebondir. Quant à moi, j’utilisais mes bonnes idées pour poursuivre le rayon bleu quand nous l’avions parfois égaré des yeux. Quel voyage nous avons fait toutes les trois ! Nous avons parcouru six fois dix kilomètres et bondi dix mille milliers de fois. Aussi loin que le ciel et les nuages. Quand soudain, nous avons découvert un pays inconnu.

C’était très beau. Il y avait une mare pleine d’eau bleue et limpide. Le sable était très fin et blanc comme les nuages. Il y avait des chameaux et des arbres rigolos qui semblaient jaillir comme des jets d’eau. C’était incroyable ! En s’approchant encore, nous vîmes un étrange personnage, avec une grande barbe blanche, un manteau rouge et un bonnet de laine sur la tête. Il portait une grande hotte sur le dos remplie de mille milliers de cadeaux. « Le Père Noël ! » dis-je en bondissant avec Gazette et Zirouette sur un rocher.


JPEG - 50.4 ko

- « Vous êtes le Père Noël n’est-ce pas !? »

- « Oui c’est bien moi ! Je vous attendais Gazette, Zirouette et Zoé. Je vous félicite d’être arrivé toutes les trois jusqu’ici au pays merveilleux. »

- « Vous nous attendiez Père Noël ?? »

- « Oui. Ecoutez-moi bien. Je suis venu ici pour préparer un cadeau particulier aux habitants de la Terre. Il s’agit d’un cadeau de coeur. Les cadeaux de coeur sont comme les rayons dorés du soleil dans le grand désert Houtourebondi. Une fois que le soleil les a fait naître, ils rebondissent sur les montagnes de rochers, sur les croissants de dune et sur les grains de sable. Ainsi, ils illuminent le grand désert. Les cadeaux de coeur sont comme les gazelles. Ils sont comme vous trois : ils sont fait de volonté, de persévérance, de bonnes idées, d’espoir, d’amour et de joie. Ils bondissent d’une montagne de rochers à une autre, d’un croissant de dune à un autre. Ils bondissent d’un coeur à l’autre quand on leur donne de l’élan. Et une fois qu’ils ont bondi dans le coeur de quelqu’un, ils peuvent bondir et rebondir à nouveau vers d’autres coeurs. Ainsi, ils illuminent le monde et la vie des gens. C’est pour cela que je suis venu préparer ce cadeau, ici, dans le grand désert Houtourebondi. Vous comprenez ? »

- « Oui ! Mais pourquoi nous attendais-tu nous en particulier ? »

- « Parce que j’ai quelque chose à vous demander. Je sais que pour arriver jusqu’ici, Gazette a cru très fort dans le rêve de Zoé, que toi Zoé tu as eu la bonne idée de grimper sur la plus haute montagne et que toi Zirouette tu as eu la volonté de continuer. Ce soir, j’ai fait la moitié de mon tour du monde pour offrir des cadeaux à tous les habitants de la Terre. J’ai vu des enfants, des femmes et des hommes aux mille visages. J’ai vu qu’ils avaient tous besoin de cadeaux de coeur qui bondissent et rebondissent dans leur être pour devenir heureux. Tous ont besoin de cadeaux de coeur pour rendre heureux le monde entier. Vous seules pouvez vous glisser dans le coeur des gens et y faire bondir et rebondir votre volonté, vos bonnes idées et votre persévérance. J’ai besoin de vous trois. Acceptez-vous de m’aider ? »

- « Oui bien sûr ! Nous acceptons ! »

- « Merci beaucoup mes amies gazelles. Mangez chacune un de ces fruits sucrés. Ainsi, vous pourrez bondir aussi vite que le rayon bleu tout autour de la Terre. Allez-y, n’attendez pas ! Vous n’aurez qu’une nuit. Bondissez et rebondissez aussi fort et aussi loin que vous pourrez. Bonne chance ! ». Puis le Père Noël s’est envolé comme une étoile filante.

Le jour s’est maintenant levé. Pendant la nuit, avec Gazette et Zirouette, nous avons bondi dix mille millions de fois dans les airs autour de la Terre. Aussi haut que les nuages dans le ciel, aussi loin que la Chine et l’Argentine. Nous nous sommes glissés dans le coeur de milliers d’enfants, de femmes et d’hommes aux mille visages. Nous avons fait bondir et rebondir nos bonnes idées, notre volonté et notre persévérance comme le font les rayons dorés du soleil dans le grand désert Houtourebondi.
J’ai entendu dire qu’il y avait plein de sourires, de joie et d’espoir qui circulaient tout autour de la Terre. Aussi haut que les nuages dans le ciel, aussi loin que la Chine et l’Argentine. J’ai senti rebondir jusqu’ici la volonté, les bonnes idées et la persévérance. Le Père Noël avait raison. En faisant rebondir ce que nous avons dans notre coeur, comme les rayons dorés du soleil sur les montagnes de rochers, les croissants de dune et les grains de sable, le monde entier a l’air plus heureux. Aussi heureux que moi et mes amies.
J’ai envie de bondir de joie. Merci Père Noël de nous avoir offert, à moi et mes amies, le plus beau cadeau que l’on puisse recevoir sur la Terre.

Alger - Algérie, le 25 décembre 2004 !








Mots-clés

Aire géo-culturelle: Afrique du Nord - Maghreb
Catégorie d’acteur: Jeune
Traversées - http://www.traversees.org
A propos de Traversées
Nos compagnons de route
Presse
Contact
français espanol english